*
Toppsy

Menu
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
WIN cert
Certification WIN
DEFAULT : 13 mai 2009 Lettre de Tsiadino Chaplain TOTO
14/5/2009 0:14:03 (5435 lectures)

Madagascar : les raisons pour organiser les meetings politiques ne manquent pas

Pour un simple observateur de la vie politique malagasy, on se demande pourquoi les meetings politiques continuent toujours alors que la grande crise semble over …



 
...En réalité, le motif pour les meetings de revendication ne manquera jamais à Madagascar. Si les pro-ravalo se regroupent toujours sur l’esplanade de l’ex Magro Akorondrano Antananarivo pour réclamer presque vainement « avereno i Dadanay », les choses évoluent significativement du coté de Tamatave. Désormais, le mot fédérateur c’est l’Amnistie Générale pour « tous les gadra politiques » sans exception et « tous les exilés politiques » suite aux affaires nationales de 2002.
Pour l’ex province de Tamatave, le précurseur c’était Vijo diminutif de Vianey José. Il est l’un des Leaders politiques de Tamatave et une figure connue dans le who’s who national. Sa mission consiste à préparer le retour de ses aînés exilés en France et jusqu’à maintenant tout c’est bien passé. Contrairement aux autres politiciens, Vijo n’est pas condamné et il ne possède pas de dossier accusateur à la justice, ce qui a favorisé son retour.
Si l’arrivée de Pierrot Rajaonarivelo a provoqué des polémiques au sein des classes politiques de Tana il y a deux semaines, l’événement s’est passé tout à fait le contraire à Tamatave. Sous la musique événementielle de Rossy «Bienvenue», la venue de Rajainarivelo s’est perçue comme un élément réconciliateur, toutes les formations politiques étaient présentes et surtout le poigné de mains entre Roland Ratsiraka du MTS et Vice président de la HAT, l’ancien VPM Pierrot Rajaonarivelo et Vijo le PN du RAM et Vice président du CRN est un bon signe devant les milliers de Malagasy réunis au Stadium de Barikadimy. En marge des discours politiques focalisés sur la nécessité d’une amnistie générale, l’ancien Maire de Tamatave Roland Ratsiraka précise dans une interview sur RTA Tamatave et FMA qu’il a toujours conseillé Andry TGV le président de la HAT de procéder à une amnistie générale.
Curieusement, au niveau national, c’est presque le silence radio … car même la UNE des quotidiens d’hier ne mentionnent pas la mobilisation forte du dimanche dernier à l’honneur de Rajaonarivelo ni les messages forts lancés par les orateurs. Pour boucler le tout, on note également deux choses le dimanche dernier :1-Le Chanteur Rossy a précisé qu’on arrête jamais tant que tous les exilés ne sont pas rentrés, sans oublier i Dadabe. 2-Le Chanteur s’est déguisé en officier de l’armée et fustige Ravalo en chanson « Avelao hoavy za hoavy e e ! » car les jeunes d’Ambanitanana sont prêts pour l’accueillir.
En plus des discours politiques, pour le grand public, c’était avant tout une fête  exceptionnellement bien organisée pour les vahoaka car l’événement a offert une occasion pour admirer en version live le roi du Tapolaka Glady en 0 Ariary.

Tsiadino Chaplain TOTO
Département d'Histoire, Université de Toamasina BP 591,

Toamasina 501, - MADAGASCAR -

Tel: (261 20) 53 927 97
Cell: 261 (0) 33 12 038 16


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Lkedin
 
 

 

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail