*
Toppsy

Menu
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
WIN cert
Certification WIN
DEFAULT : 5 septembre 2009 Lettre de Tsiadino Chaplain TOTO
5/9/2009 21:28:00 (4850 lectures)

Madagascar : Un crime environnemental se dessine

Texte français:
Depuis le début de la crise politique, quasiment tous les opérateurs économiques de la région de Sava et Agnalanjirofo se convertissent en exploitants forestiers......
 
English text:
Since the beginning of the political crisis in Madagascar, almost all economic operators of Sava and Agnalanjirofo regions converted themselves to forest exploiters...

 



 
...dont l’objectif principal est d’obtenir le maximum de quantité de bois de rose et d’autres bois précieux avant la résolution des problèmes politiques, c’est-à-dire, de la restauration d’un véritable gouvernement responsable à Madagascar.
Face à l’intensité de la nouvelle affaire hautement lucrative, les autorités politiques locales s’en mêlent, je cite notamment les chefs de Fokontany, les Maires et même le chef de district. A partir de quelques affaires traînées à la justice, quelques éléments des forces de l’ordre, des agents forestiers et même les magistrats dans le tribunal ont pris le goût en traitant les affaires de bois de rose. Les marchandises saisies vont directement aux magasins des complices des hommes du tribunal. Si le problème a commencé dans le Parc National Marojejy et puis celui de Masoala, actuellement le fléau s’étale depuis notamment Vohémar jusqu’au alentour de Soanierana Ivongo.
A Antananarivo et à Tamatave, quelques personnalités sensibles aux questions environnementales, je cite notamment des enseignants universitaires, des étudiants, les personnes des ONGs environnementales, des opérateurs touristiques, des guides touristiques se mobilisent pour essayer de trouver de solutions et d’atténuer les dégâts. A Tamatave, un petit groupe appelé « écocitoyen » est créé pour gérer et distribuer les informations. Le plan de communication et les campagnes des opérations du groupe seront dévoilés dans les médias, la semaine prochaine. Des images chocs ont été projetées à l’écran lors de la première réunion des écocitoyens de Tamatave, hier.

 English

... that the main objective is to get maximum of rosewood quantity and other precious woods before the resolution of political problems, which means the implementation of  real responsible government in Madagascar.

In front of that high profitably growing business, local political authorities are not outside of the mechanism. We can mainly name the leaders of Fokontany, the Mayors and even the chief of the district. From some business dragged in justice, some elements of police force, forested agents and even magistrates in the court are starting to get the good taste by working on the rosewood business. The grabbed goods go directly to the stores of the accomplice persons of the court people. If the problem was started in the Marojejy and Masoala National Parks, the disaster is now spread out since Vohémar up to around of Soanierana Ivongo.

In Antananarivo and Tamatave, some personalities sensitive to environmental issues, mostly the university teachers, students, people of the environmental NGOs working in Madagascar, tourism operators etc. rally to try to find resolutions and to attenuate damage. In Tamatave, a mall organization called "ecocitizen” is set up to manage and to share information between the interested and the public.
The communication planning and the group and the operation campaign will be revealed in media next week. Shocking pictures were screened during my first meeting of the of Tamatave’s ecocitizens yesterday.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
Lkedin
 
 

 

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail